Immo

Est-il possible de louer un appartement sans CDI ?

Lorsqu’on est un jeune actif sans CDI, un professionnel en Freelance, en CDD ou tout simplement jeune entrepreneur, il peut être difficile de trouver un logement à louer. Cela peut d’ailleurs être un réel parcours de combattant parce que de nombreux propriétaires ne désirent prendre aucun risque quant à la régularité de leurs loyers. Toutefois, il ne faut pas perdre espoir. Il est possible de louer un appartement sans CDI lorsqu’on sait s’y prendre.

Négocier directement avec les particuliers plutôt qu’avec les agences

Il faut reconnaître que les agences immobilières ont des critères plutôt rigoureux en matière de revenu. Il est nécessaire que vous gagniez trois fois le montant de votre loyer et que vous ayez des revenus réguliers en plus d’une situation stable. C’est pour cette raison que dans votre situation, il sera plus intéressant de passer par des particuliers. Vous aurez comme cela, plus de facilité à faire les négociations, et ce, auprès d’individus n’ayant pas forcément d’obligations. Pour rencontrer ces particuliers, vous pourrez vous rendre sur des plateformes comme leboncoin.fr ou encore entreparticulier.com.

A lire également : Zoom sur l'assurance loyers impayés

En plus, vous avez la possibilité d’ajouter à votre dossier une lettre de motivation. Cela va permettre de convaincre facilement vos potentiels futurs propriétaires et de leur faire part de votre honnêteté ainsi que de votre sérieux.

Profiter des aides du gouvernement disponibles pour la location sans CDI

Si vous avez une chance d’avoir un garant qui possède un revenu équivalent à trois fois votre loyer, il vous sera plus simple de trouver rapidement un logement et de le louer sans CDI. Il existe de nombreuses solutions qui vous permettent aussi de louer sans garant. C’est pour cette raison que les aides ont été mises en place par le gouvernement.

A lire aussi : 5 points à vérifier avant de choisir sa location

Il y a par exemple, l’aide « Action Logement » qui a été mise en place par le gouvernement en 2016 et qui permet aux jeunes actifs qui ont moins de 30 ans d’obtenir une caution locative. C’est cette caution qui garantit les loyers impayés.

Vous pourrez également bénéficier de l’aide « Locas-pass » qui correspond à une avance sous la forme de prêt à taux zéro, PTZ. C’est une aide qui vous permettra également de financer le dépôt de garantie. Cette aide est à disposition des jeunes salariés qui ont moins de 30 ans qui sont sous différents types de contrat. On peut également bénéficier de cette aide lorsqu’on est étudiant salarié, boursier…

Il y a aussi les APL qui vous permettent de réduire le montant du loyer. Ces APL sont reversées selon la situation de votre logement.

Essayer la colocation

La colocation peut être un excellent palliatif à une situation précaire si vous optez pour la location d’un appartement sans CDI. Ici, vous vivez à plusieurs. Toutefois, vous profitez quand même d’une bonne indépendance. C’est une solution d’autant plus adaptée si vous n’aimez pas la solitude.

Vous trouverez des colocataires sur des plateformes dédiées dont Leboncoin.fr, cartedescolocs.fr ou encore roomster.com. Il y a aussi les réseaux sociaux où vous pourrez vous faire des amis qui sont dans les mêmes difficultés que vous et leur proposer cette solution.