Santé

Comment savoir si on a du diabète ?

Comment savoir si on a du diabète

Le diabète est un trouble métabolique qui se manifeste par la quantité excessive de sucre dans le sang. La France compte plus de 3 millions de personnes qui sont prises en charge pour cette maladie. Toutefois, un diabète sur 6 n’est pas diagnostiqué. Il convient alors de connaitre les symptômes de cette maladie afin de savoir si vous l’avez ou non.

Le diabète désigne l’excès de sucre dans le sang

De manière générale, le diabète est causé par une mauvaise et/ou un manque d’utilisation de l’insuline. Il s’agit de l’hormone chargée d’assurer la pénétration du glucose dans les sucres. Lorsque cela se produit, le sucre reste dans le sang en volume excessif, on parle alors d’hyperglycémie.

A lire en complément : Quel métier avec un DUT Carrières Sociales ?

Par ailleurs, on distingue deux types de diabète.

Le diabète de type 1 : il apparait généralement avant 35 ans, chez les enfants et les adolescents. Le système immunitaire n’est plus en mesure de reconnaitre les cellules productrices d’insuline. C’est la raison pour laquelle il les détruit.

A lire en complément : Comment fabriquer CBD ?

Le diabète de type 2 : Ce type survient plutôt chez les adultes qui sont le plus souvent âgés de 55 à 65 ans. Il est lié à l’insuffisance d’insuline et à l’insensibilité des cellules à son action. L’insuline n’a donc plus autant d’effet.

Les symptômes du diabète de type 1

diabète

Les signes du diabète de type 1 sont similaires, quelle que soit l’âge. De même, ils surviennent de manière brutale, en quelques jours ou quelques semaines. La personne a des envies fréquentes d’uriner et une impression de soif intense. De même, l’appétit augmente mais s’accompagne d’un amaigrissement. En outre, l’haleine sent l’acétone et on note également des vomissements et des maux de ventre. La fatigue peut aussi être importante, voire excessive. Si la situation perdure, on est exposé au risque de coma acidocétosique.

Ce dernier révèle d’ailleurs 10% des diabètes de type 1 et plus rarement, le type 2. Lorsqu’il n’y a plus d’insuline au niveau de l’organisme, celui-ci utilise les acides gras à la place. Ce qui intoxique le cerveau et acidifie le sang (acidocétose). Le coma acidocétosique est traité grâce à un apport en insuline et à une réhydratation.

Les signes du diabète de type 2

Contrairement au type 1, le diabète de type 2 évolue le plus souvent en silence. Et pour cause, de longues années peuvent s’écouler entre les premières hyperglycémies et la réalisation du diagnostic. Par ailleurs, son développement se déroule en 3 étapes, et sur plusieurs années.

Phase 1 : les cellules de l’organisme deviennent insensibles à l’insuline. Ce qui fait que le sucre s’accumule dans le sang. On est au stade d’insulinorésistance.

Phase 2 ou hyperinsulinisme : l’organisme essaie de s’adapter avec une augmentation de la production d’insuline au niveau du pancréas.

Phase 3 ou insulinodéficience : Il s’agit du stade final. Au bout de plusieurs années, le pancréas ne parvient plus à assurer une production suffisante d’insuline.

Le diabète de type 2 présente de nombreux facteurs de risque. Ce sont notamment l’hypertension artérielle, le surpoids, le mode de vie…

Le diabète présente différents symptômes qui peuvent varier selon le type. Dans tous les cas, il est plus prudent de faire un dépistage le plus tôt possible afin de réduire les risques.