Santé

Régime alimentaire après l’accouchement – Comment retrouver votre tonus en 6 étapes simples ?

Mincir après l’accouchement est un défi de taille pour la plupart des nouvelles mamans. Heureusement, le régime après l’accouchement n’implique pas de règles trop différentes des régimes habituels avant la grossesse. La clé est d’équilibrer votre alimentation et votre activité physique. Quelles sont donc les mesures qu’une jeune maman doit prendre pour retrouver sa ligne ?

Les soins postnatals influent également sur la santé du bébé

Tout régime doit être associé à une activité physique pour obtenir des résultats visibles. L’activité physique ne doit pas être commencée immédiatement après l’accouchement, mais selon les conseils de votre médecin. N’incluez que des exercices légers dans votre routine.

A lire en complément : Comment faire votre CBD ?

 

  • Le mouvement léger est essentiel

Un exercice intense augmente les niveaux d’acide lactique, ce qui altère le goût du lait maternel. Choisissez des exercices d’aérobic légers et pratiquez-les pendant 30 minutes par jour, 5 fois par semaine.

A lire également : Quelle est la flexibilité passive ?

  • La relaxation ne doit pas être négligée

Après le sport, combattez la fièvre musculaire et revigorez-vous avec un massage, du yoga ou des pilates.

Vingt minutes seulement dans un fauteuil de massage Fujiiryoki suffisent à vous redonner du tonus physique et mental. Des programmes spéciaux offrent un massage adapté aux besoins de votre corps, grâce à la fonction de balayage morphologique. Avec l’arrivée d’un nouveau membre de la famille, le temps pour les séances de massage est limité.

Au contraire, l’intégration d’un fauteuil de massage japonais dans votre maison vous donne la possibilité de détendre votre corps pendant que votre enfant dort. Vous n’avez pas à vous soucier de l’intensité du massage électrique. Ces appareils vous permettent de régler l’intensité du massage, procurant une sensation de douceur similaire à celle des massages prodigués par les masseurs professionnels. Pendant le massage, écoutez de la musique relaxante en fond sonore, pas d’écouteurs.

Amplifiez les effets des thérapies alternatives de relaxation grâce à l’aromathérapie. Des études montrent que les arômes qui calment et réduisent le taux de cortisol sont la lavande, la bergamote, le bois de santal, le citron ou l’ylang ylang.

  • Abandonnez la friture

Évitez d’adopter des régimes restrictifs qui peuvent entraîner un déficit en protéines dans l’organisme. La perte de poids doit se faire progressivement en éliminant 300 à 500 grammes de masse corporelle par semaine. Mangez 5 à 6 repas par jour, mais limitez-vous à de petites portions riches en aliments variés. Bien qu’il soit plus pratique de manger à la maison, l’allaitement peut être nocif pour votre bébé. Lorsque vous cuisinez à la maison, vous avez le contrôle sur la qualité des aliments et la quantité d’ingrédients. Cuisinez au four, sur le gril ou à la vapeur, car les aliments frits perdent les nutriments essentiels de l’alimentation.

  • Perdre du poids en mangeant sainement

Le calcium provenant de la consommation de produits laitiers est essentiel pour l’alimentation des femmes qui allaitent. Privilégiez les yaourts naturels, le fromage blanc, les fromages non fermentés. Il est important d’éviter de manger de l’ail, du raifort, des betteraves ou des oignons, ou d’autres aliments à forte odeur qui peuvent altérer le goût du lait.
Si vous souhaitez augmenter votre apport en vitamines par le biais de compléments alimentaires, demandez au préalable l’avis d’un médecin.

Le régime doit également inclure des légumes, des céréales complètes et des fruits, car ils contiennent des glucides qui fournissent de l’énergie à l’organisme. Le régime alimentaire doit comprendre du poisson et des fruits oléagineux, qui sont des sources précieuses de lipides. Afin de ne pas empoisonner l’organisme avec les métaux lourds que l’on trouve couramment dans les gros poissons, les petites espèces océaniques sont recommandées. La consommation de poissons gras est une source précieuse d’oméga-3 qui contribue au développement du système nerveux de l’enfant.

  • Évitez les tentations risquées

Si vous avez envie de sucreries, préparez des chips ou des bâtonnets aux fruits. Si vous ressentez l’envie de grignoter entre les repas, éloignez les tentations néfastes. Privilégiez les en-cas à base de noix, de graines, d’amandes, de noix de cajou ou de pistaches. Ils sont rassasiants, savoureux et augmentent la quantité de fibres et de minéraux dans votre corps. Abstenez-vous de consommer du chocolat, car c’est l’un des aliments qui altèrent le goût du lait. Tout au plus, mangez 2 ou 3 carrés de chocolat noir par jour.

  • L’hydratation stimule la lactation

L’hydratation joue également un rôle essentiel dans le processus de perte de poids. Il est recommandé de boire un verre d’eau à chaque fois que vous allaitez. Des études ont montré que le lait maternel contient plus de 80 % d’eau. Buvez de l’eau entre les repas pour éviter les indigestions et stimuler la lactation. L’apport en liquide nécessaire peut également être complété par la consommation de thés. Choisissez un thé à base de tilleul, de camomille, d’anis ou de fenouil.

Comme mentionné au début de l’article, le régime post-partum n’est pas très différent de la routine habituelle dont le corps a besoin pour se maintenir en bonne santé. Veillez simplement à ne pas tomber dans le piège du comptage des calories. C’est risqué et c’est une perte de temps. Privilégiez les aliments à valeur nutritionnelle, et votre silhouette se redressera. Lorsque vous mangez sainement et que vous combinez le sport avec des thérapies de relaxation, votre corps récupère plus rapidement que vous ne le pensiez.