Loisirs

5 conseils pour les débutants en randonnée

La randonnée est un excellent moyen de se mettre en forme et d’améliorer sa condition physique dans des endroits sauvages et magnifiques. Cet article fournit une liste complète de conseils de randonnée pour les débutants.

1. Quelle doit être ma condition physique pour faire de la randonnée ?

Commencez doucement. Développez d’abord votre condition physique sur terrain plat. Si vous partez de zéro, commencez à travailler votre condition physique sur le terrain plat de votre quartier, dans votre parc local ou le long d’une plage.

Lire également : Les accessoires dont vous avez besoin pour profiter pleinement d'un match de l'équipe de France

Une fois que vous avez acquis une certaine forme physique, allez vers les collines.  Commencez par les chemins forestiers, en empruntant des sentiers balisés et bien entretenus, avec une signalisation pour ne pas vous perdre. Il est bon de commencer par des promenades assez faciles, avec une bonne surface de sentier sous le pied. Vous pouvez en apprendre plus chez Idealo.

2. Quelle distance vais-je parcourir ?

Prévoyez environ une heure pour chaque 4 km lorsque vous débutez.

Lire également : 3 critères pour choisir votre prochain sac de couchage

N’oubliez pas de prévoir du temps supplémentaire pour les pauses, le déjeuner, les photos et les montées. Au fur et à mesure que votre forme physique s’améliore, ces temps se réduiront.

3. Les chaussures : Dois-je marcher avec des chaussures de randonnée ou des bottes ?

Pour la randonnée, vos pieds sont très importants, car ils sont en contact avec le sol et font la majeure partie du travail, vous devez donc bien choisir vos chaussures.

Les chaussures de course conviennent parfaitement aux promenades plates et aux sentiers forestiers faciles.

Mais c’est une autre affaire dans les collines. Vous devez vous rendre dans un magasin de plein air et vous faire équiper de bottes. Certaines personnes portent des chaussures de randonnée, mais c’est une question de choix personnel. Cependant, les bottes offrent un meilleur soutien de la cheville, ce qui n’empêchera peut-être pas une blessure, mais sera certainement utile. Découvrez ce graphique sur les demandes de chaussures de randonnées.

Mettez vos bottes à l’épreuve. Portez vos bottes à l’intérieur pendant un certain temps au début, afin de pouvoir les changer si elles ne sont pas de la bonne taille. Il peut être judicieux de prendre une demi-taille ou une taille supérieure pour la randonnée que pour une chaussure ordinaire. Veillez à vous faire mesurer et à prendre conseil sur ce qui vous convient le mieux.

Les chaussettes sont également importantes. Achetez de bonnes chaussettes, chaudes et confortables.

4. Que dois-je porter pour la marche en côte et la randonnée ?

Les vêtements appropriés sont importants. Les jeans, par exemple, ne sont pas adaptés à la randonnée, car, lorsqu’ils sont mouillés, ils deviennent lourds et retiennent l’humidité, vous laissant froid et humide.

Légers et respirants. Vous aurez besoin de tissus légers, respirants et à séchage rapide, éventuellement avec des couches de base en laine fine en dessous s’il fait très froid.

Soyez toujours prêt. Ne quittez jamais la maison sans une veste et un pantalon imperméable. Emportez également des vêtements chauds de rechange et au moins une couche supplémentaire dans votre sac, afin de pouvoir l’enfiler si vous restez assis pendant un certain temps. Une couverture de survie est également très pratique et légère à transporter.

Si vous partez en randonnée pendant les mois les plus froids, emportez un bonnet et des gants, même s’il ne fait pas froid chez vous. Enfilez une couche supplémentaire lorsque vous vous arrêtez pour faire une pause et essayez de rester à l’abri du vent. Si vous ou quelqu’un de votre groupe a froid, le meilleur remède est de manger quelque chose de sucré et de bouger. Les boissons chaudes sont utiles, mais pour rester au chaud, vous devez rester actif.

5. Que dois-je apporter d’autre en randonnée ?

De la nourriture et de l’eau. Les aliments riches en énergie, comme les fruits secs, les noix et le chocolat, sont parfaits dans les collines, car vous brûlez beaucoup de calories et vous ne voulez pas manquer de carburant. Vous aurez également besoin de beaucoup d’eau, car vous ne savez jamais si vous allez passer plus de temps que prévu sur le sentier.

Une petite trousse de premiers soins est également une très bonne idée. (Apprenez à utiliser tout ce qu’elle contient !) À partir de l’automne, il est également recommandé d’emporter une lampe frontale, au cas où vous seriez surpris par la nuit. En fait, nous vous recommandons de toujours garder une petite lampe frontale d’urgence dans votre sac – au cas où.

6. Ai-je besoin d’une carte ? Un smartphone fera-t-il l’affaire ?

Ne dépendez pas de votre smartphone. Il peut avoir des applications pratiques en plus de votre carte et de votre boussole, mais s’il n’a plus de batterie ou tombe dans la rivière, vous aurez perdu tout votre équipement de navigation. Une carte est indispensable – et pas une carte routière ! Et vous aurez besoin d’une boussole et devrez savoir comment l’utiliser.