Loisirs

Comment obtenir son visa pour le Sri Lanka ?

Le Sri Lanka fait partie de ces pays où vous aurez forcément besoin d’un visa avant de vous y rendre. Ainsi, quelle que soit votre nationalité, vous devez savoir que vous aurez besoin de ce visa. Cependant, les choses ont évolué voire dématérialisées et vous pouvez avoir juste un visa électronique pour fouler le sol sri lankais. Ceci est d’autant plus vrai si vous êtes français ou belge. Il faut noter que la demande de ce précieux sésame doit se faire avant le voyage et votre séjour n’excédera pas les 30 jours. Voici comment obtenir ledit sésame.

De quoi ai-je besoin pour mon visa pour le Sri Lanka

Pour faire une demande de visa pour le Sri Lanka vous aurez besoin premièrement de votre passeport. Le passeport doit être valable encore 6 mois à compter de votre date d’arrivée. Vous aurez aussi besoin d’un billet d’avion retour ou pour vous rendre dans un autre lieu. Vous pourrez imprimer votre autorisation avec une imprimante. Avec ces accessoires, vous pourrez demander votre visa électronique. Il vous faudra également une carte bancaire. Par ailleurs, sachez que l’ETA pour le Sri Lanka est seulement réservé aux voyages touristiques. Cependant, vous pouvez toujours faire une demande de visa de transit. Pour les autres cas, vous devez vous rapprocher de l’ambassade. À l’ambassade, vous pouvez aussi avoir un visa qui vous permettra de passer plus de temps sur le sol sri lankais.

A lire également : Comment préparer des vacances réussies ?

Remplir le formulaire adéquat 

Cette préoccupation vous taraude certainement, le visa pour le Sri Lanka : comment ça marche ? Sachez ici que pour avoir ce visa, vous aurez un formulaire en ligne à remplir. À cet effet, vous devez apprêter les coordonnées de votre contact, vos informations personnelles. En outre, il vous faudra bien évidemment les informations de votre passeport. Aussi, vous serez amené à renseigner votre profession. Retenez que ce processus concerne le visa électronique qui est une autorisation électronique pour atterrir à Sri Lanka. Pour l’autre visa, vous devez vous adresser à l’ambassade. La demande de l’ETA se fera sur le site du gouvernement.

Une fois sur ce site, vous opterez pour la langue de votre choix, et vous irez alors dans l’onglet « Demander l’ETA ». Après cette étape, vous allez continuer en anglais. Pour la suite, vous cliquerez sur « Tourist ETA » après avoir accepté les conditions générales. Maintenant, vous cliquerez sur « Apply for an individuel ». Vous n’y passerez qu’approximativement 15 minutes pour remplir toutes les cases qui vont suivre. Si vous ne maîtrisez pas l’anglais, vous pouvez vous assister par une agence contre une certaine rémunération. Ainsi, vous êtes sûr que vous ne commettrez pas d’erreur. Pour ce remplissage, vous devez mettre vos prénoms comme c’est présenté sur votre passeport.

A lire aussi : Profiter de parties endiablées grâce aux bonus Monopoly Go en avril 2024

Combien de temps attendre après remplissage du formulaire ?

Vous pourrez être amené à payer 19,84 euros pour être en possession de votre visa électronique. C’est pourquoi il était important que vous ayez sur vous votre carte bancaire. Si vous ne devez pas prendre par une agence, vous n‘aurez rien à payer pour avoir votre autorisation. Mais, retenez que le coût nul est valable lorsque vous devez voyager entre août 2019 et avril 2020. Vous pourrez atteindre entre 24 heures et 72 heures avant d’avoir le retour des autorités sri lankaises. Dès que c’est bon, vous recevrez un mail de confirmation pour la récupération de votre visa. Rappelons que l’ETA a une validité de 180 jours à partir de sa date d’émission. Toutefois, vous pourrez séjourner pendant au maximum 30 jours sur le sol du Sri Lanka. Par ailleurs, sachez que le visa du Sri Lanka peut être prolongé pour 6 mois au maximum. Ladite demande de prolongement devra se faire au bureau de l’immigration au Sri Lanka. N’oubliez pas d’imprimer la confirmation reçue par mail.

Les différents types de visa pour le Sri Lanka

Pour partir en toute tranquillité au Sri Lanka, vous devez connaître les différents types de visa qui existent. Effectivement, selon votre situation et la durée prévue de votre séjour sur place, vous n’aurez pas besoin du même type d’autorisation. Voici donc un tour d’horizon des différents visas pour le Sri Lanka.

Le visa touristique. Comme son nom l’indique, ce type de visa est destiné aux touristes venant visiter le pays. Il est valable pour une période maximale de 30 jours à compter du jour d’entrée sur le territoire sri-lankais. Toutefois, il peut être prolongé jusqu’à six mois par demande auprès des autorités compétentes locales.

Le visa affaires. Ce second type de visa concerne tous ceux qui ont besoin d’un déplacement professionnel au Sri Lanka : rencontres avec des partenaires commerciaux locaux ou encore participation à une conférence professionnelle dans le pays, par exemple. La durée maximale du séjour avec un tel visa est aussi fixée à 30 jours, mais il peut lui aussi être prolongé par demande locale.

Le transit sans visa (TSV). C’est un permis spécial accordé aux voyageurs en provenance d’un autre pays et se rendant vers leur destination finale via le Sri Lanka. Le TSV permet ainsi une escale sans formalités douanières ni obtention particulière antérieure au départ.

Il existe bien sûr beaucoup plus de visas spécifiques que nous ne pouvons énumérer ici en raison du manque d’espace disponible. Pour chacun des cas particuliers, vous devez consulter l’ambassade du Sri Lanka dans le pays d’origine afin de connaître les formalités exactes à suivre et les délais nécessaires pour obtenir l’autorisation requise.

Voyager au Sri Lanka est une expérience unique en son genre qui mérite d’être vécue. Toutefois, pour que votre séjour se passe sans aucune anicroche, n’hésitez pas à vous informer sur les différents types de visa disponibles et sur les procédures à suivre pour chaque type avant votre départ.

Les erreurs à éviter lors de la demande de visa pour le Sri Lanka

Pour obtenir un visa pour le Sri Lanka, vous devez bien respecter les formalités et ne pas faire d’erreurs qui pourraient compromettre l’obtention de votre autorisation. Voici donc quelques erreurs à éviter lors de la demande de visa pour le Sri Lanka.

La première erreur courante est celle d’oublier des documents. En effet, chaque type de visa a ses propres exigences en matière de pièces justificatives et si vous oubliez un document indispensable dans votre dossier, cela peut entraîner un rejet automatique. Pour éviter cette situation embarrassante, veillez à bien lire la liste des documents à fournir avant même d’entamer la procédure.

Une autre erreur fréquente est celle du mensonge sur une information. Il peut s’agir simplement d’une fausse déclaration sur sa profession ou encore sur l’intention réelle du voyage au Sri Lanka. Si une telle tromperie est découverte par les autorités locales, elle pourrait conduire à une annulation immédiate du permis obtenu avec refoulement voire interdiction définitive d’accès ultérieurement.

Lorsque vous remplissez votre formulaire électronique (ETA), soyez sûr que les informations sont exactement celles requises dans les champs demandés ; une saisie incorrecte pourrait causer un retard ou un rejet pur et simple du e-visa.

Selon nous, l’un des plus grands dangers potentiels concerne le délai trop court entre la demande et la date prévue du voyage. Si vous attendez jusqu’à la dernière minute pour faire votre demande de visa, vous risquez de ne pas avoir le temps nécessaire pour obtenir l’autorisation requise et compromettre ainsi tout votre voyage. Vos chances d’obtenir un visa seront considérablement améliorées si vous vous y prenez à l’avance.